A paraître demain dans le magazine "Nous" qui accompagne Nice-Matin dans toutes ses éditions, une interview avec la journaliste Karine Michel sur la mauvaise humeur et de l'insatisfaction. Mais bien sûr, cela concerne tout le monde sauf vous, n'est-ce pas ?



L’amour existe-t-il vraiment ?

Communiquer est un partage


L’amour ne nous attend pas toujours là où nous l’attendons nous-même. En fait, pour être tout à fait honnête, il ne nous attend même pas du tout. Il ne nous attend pas du tout, dis-je, non parce qu’il a mieux à faire, mais parce qu’il est toujours là, autour de nous. Même si nous ne le savons pas, même si nous ne le voyons pas. Et nous, au lieu de regarder là, dans notre proximité immédiate, nous détournons notre regard et scrutons l’horizon, espérant découvrir dans la brume de nos espoirs et dans l’infini de nos désirs cette terre nouvelle qui viendrait enfin changer notre vie. Et la quête, souvent, trop souvent, reste vaine, tout tendus que nous sommes dans cette attente.

Il faut dire que nous avons bien appris la leçon de l’attente : “Si tu es sage, tu auras une récompense”. Et nous attendons. Avec ou sans sagesse. Et nous attendons encore. Persuadés que l’amour est une récompense. Et comme cette récompense ne vient pas (d’où pourrait-elle bien venir ?), l’on se fige davantage encore. Et l’on attend d’autant plus que rien ne vient.

Il y a peu de choses dont je sois sûr, mais de cela je suis certain : la vérité de l’amour est en chacun de nous, mieux, elle nous englobe. Là réside son enchantement.
Copyright © Francis mise à jour du 01 Juin 2017